Pour de meilleures relations entre patients et soignants : réflexions et échanges avec Martin Winckler

Ce 26 mars 2018 sera marqué par la venue à Dijon, du célèbre médecin français, romancier et essayiste, Martin Winckler, auteur d’ouvrages parmi lesquels : Le choeur des femmes, La Maladie de Sachs, Les Brutes en blanc.

Lorsque la maladie survient, une personne passe à l’état de « malade » ou « patient » et peut se sentir plus vulnérable. Le médecin ou soignant est là pour l’accompagner ponctuellement dans ce moment particulier, voire, toute sa vie, lorsque la personne est confrontée à une maladie chronique incurable.

Quelle que soit la situation, une relation se noue. Comment la penser pour qu’elle soit la plus aidante et constructive possible ?

Pour la 3ème année consécutive, une équipe de personnes issues d’univers très différents (médecins du CHU, psychologues, infirmière, patient, parents, consultante en RH, ostéopathe, instructeur de méditation, coach…), a à coeur de former les futurs médecins sur cette relation particulière.

Les étudiants en médecine, tout au long de leurs études, emmagasinent de nombreuses connaissances théoriques, mais ne sont pas formés sur le sujet. Fort de ce constat, le Pr Laurence Faivre, généticienne et enseignante à l’Université de Bourgogne et Lorraine Joly, psychologue, qui savent par leur pratique clinique, que les annonces diagnostiques sont parfois des moments délicats, aussi bien pour les patients que pour les professionnels, se sont associées à une équipe pluridisciplinaire pour proposer une expérience pédagogique et humaine unique en France : un module optionnel à destination des étudiants en médecine de 3ème année d’« Annonce d’un diagnostic et relation médecin/patient ».

Ce module d’enseignement inédit et pourtant capital, s’est déroulé sur 2 jours en mai 2016 et 2017 devant une centaine d’étudiants qui se sont dits très satisfaits de cet enseignement original : témoignages de patients/parents, mises en situation, filmographie, enseignements théoriques et pratiques.

Devant le succès de cette expérience pilote, qui vise à orienter la médecine de demain vers une médecine encore plus humaniste, cet enseignement est reconduit en 2018.

Pour aller encore plus loin dans les réflexions que cette thématique soulève, Martin Winckler, nous fait l’honneur de venir à Dijon pour deux conférence-débats : la première, à huit-clos, à destination des étudiants en médecine, qu’ils aient déjà suivi ou non le module ; la seconde, ouverte à tous : soignants et grand public.

« Pour de meilleures relations entre patients et soignants »
conférence-débats ouverte à tous
Lundi 26 mars – à partir de 20h30
Amphithéâtre Bataillon
Faculté de médecine de Dijon

Ces conférences sont organisées par des enseignants de la faculté de médecine de Dijon.

Inscription obligatoire à la conférence ouverte à tous (grand public et soignants) : http://bit.ly/wincklerpublic