Dépistage des cancers du sein

En France, on évalue chaque année 54 062 nouveaux cancers du sein (chiffres 2015), soit 101,5 / 100.000 nouveaux cas annuels (*), avec 75% des nouveaux cas dépistés chez des femmes de plus de 50 ans.

Ce nombre est en augmentation constante : de 35.000 nouveaux cas en 1995, il est passé à 42.000 cas en 2000, à 49.800 cas en 2005 mais s’infléchit en 2012 avec 48.763 cas, soit 31,4 % des cancers féminins.

La mortalité affecte annuellement 11 913 femmes (chiffres 2015) soit 18,2 % des décès féminins par cancer. Elle touche 17,7 femmes /100.000 (*). La région du Nord est la plus touchée par la mortalité par cancer du sein.

Entre 2005 et 2012 le taux d’incidence annuel d’évolution a dimninué de 2,1 %, et celui de la mortalité a augmenté de 6 %.

Un cancer du sein peut se développer durant plusieurs années sans le moindre symptôme. Détecté tôt, il est généralement plus facile à traiter avec moins de risques de séquelles, un meilleur résultat thérapeutique et donc une augmentation des chances de guérison. Un dépistage régulier rend possible un diagnostic précoce de ce cancer.

Un programme de dépistage organisé du cancer du sein a été mis en place sous l’impulsion du ministère de la Santé, avec l’Assurance Maladie, les Conseils Généraux et le soutien de la Ligue contre le Cancer. Il s’inscrit dans le Plan Cancer. Il permet à toutes les femmes de 50 à 74 ans de bénéficier , tous les 2 ans, d’une mammographie gratuite, réalisée dans les meilleures conditions de qualité et de compétence des professionnels.

(*) Taux standardisé selon la structure d’âge de la population mondiale et exprimé pour 100.000 personnes-années

 

Le dépistage organisé, pour les femmes de 50 à 74 ans

Un programme de dépistage organisé du cancer du sein a été mis en place sous l’impulsion du ministère de la Santé, avec l’Assurance Maladie, les Conseils Généraux et le soutien de la Ligue contre le Cancer. Il s’inscrit dans le Plan Cancer. Il permet à toutes les femmes de 50 à 74 ans de bénéficier d’une mammographie, sans avance de frais, réalisée dans les meilleures conditions de qualité et de compétence des professionnels.

Le dépistage organisé n’est pas recommandé chez les femmes ayant un cancer du sein connu ou chez celles qui ont une prédisposition familiale au cancer du sein, pour lesquelles un autre mode de surveillance est recommandé.

Ce dépistage organisé prévoit pour chaque femme une mammographie des deux seins, avec au moins deux clichés pour chacun (prise de vue avec deux angles différents), précédée d’un examen clinique des seins et d’un interrogatoire sur les antécédents personnels ou familiaux de maladies du sein.

(Si vous prenez des médicaments hormonaux, ou portez des prothèses mammaires, pensez à le signaler au radiologue avant l’examen).

Dépistage organisé du cancer du sein

>> Consulter la brochure d’information sur le dépistage organisé du cancer du sein

Sources : – Ligue Nationale contre le cancer – Institut National du CAncer (Chiffres 2012)