Cancers du sein

En France, on décompte chaque année 58 459 nouveaux cancers du sein  et 12 146 décès annuels. (Chiffres INCa 2018), A noter que 75% des nouveaux cas  sont dépistés chez des femmes de plus de 50 ans. Le cancer du sein reste le premier cancer en fréquence et en mortalité chez la femme. On signale que ce cancer peut s’observer également chez l’homme dans 1 à 1,5 % des cas.

Un cancer du sein peut se développer durant plusieurs années sans le moindre symptôme. Détecté tôt, il est généralement plus facile à traiter avec moins de risques de séquelles, un meilleur résultat thérapeutique et donc une augmentation des chances de guérison. Un dépistage régulier rend possible un diagnostic précoce de ce cancer.

Le dépistage organisé, pour les femmes de 50 à 74 ans

Un programme de dépistage organisé du cancer du sein a été mis en place sous l’impulsion du ministère de la Santé, avec l’Assurance Maladie, les Conseils Généraux et le soutien de la Ligue contre le Cancer. Il s’inscrit dans le Plan Cancer. Il permet à toutes les femmes de 50 à 74 ans de bénéficier gratuitement, d’une mammographie, sans avance de frais, réalisée dans les meilleures conditions de qualité et de compétence des professionnels.

Ce dépistage organisé prévoit pour chaque femme une mammographie des deux seins, avec au moins deux clichés pour chacun (prise de vue avec deux angles différents), précédée d’un examen clinique des seins et d’un interrogatoire sur les antécédents personnels ou familiaux de maladie du sein. La qualité de ce dépistage est lié à la qualité contrôlée des appareils de mammographie, à l’expérience des médecins radiologues entraînés à ce type de dépistage et surtout à la double lecture effectuée par sécurité, par un deuxième médecin, sur les clichés radiologiques considérés initialement comme normaux.

Ce dépistage organisé n’est pas recommandé chez les femmes ayant des antécédents personnels ou familiaux particuliers, comme par exemple, un cancer du sein déjà connu, des modifications particulières  proliférantes de la glande mamaire (mastose), ou chez celles ayant une prédisposition familiale ou génétique au cancer du sein, pour lesquelles un autre mode de surveillance plus spécialisé (IRM)  et plus fréquent est recommandé.

En dehors de ces périodes de dépistage généralisée, la surveillance des seins est conseillée aux femmes par l’autopalpation et par leur visites médicales régulières auprès de leur médecin qui appréciera l’opportunité d’entreprendre un éventuel contrôle radiologique si nécessaire.

Pour en savoir plus

Brochure du Comité : Les cancers du sein

INCa : Dépistage du cancer du sein

Livret illustré Edts Chepe (Diagnostic): Chepe_Cancer du sein1
Livret illustré Edts Chepe (Traitements): Chepe_cancer du sein2